fbpx
725 rue Hart, Trois-Rivières | Langue d'enseignement: français | Diplôme visé: DES

Message du 20 mars 2020

Bien chers parents,

Il est arrivé cette nuit sans crier gare et sans son soleil, mais il est quand même arrivé le printemps.

Au terme de cette première semaine, je reviens sur le fait que, selon l’UNESCO, la moitié des élèves et des étudiants de la planète sont actuellement privés de leur établissement d’enseignement. Un nombre croissant de pays déploient les moyens pour assurer la continuité des services éducatifs, tant pour l’éducation des jeunes que pour l’enseignement supérieur. L’UNESCO a lancé une coalition mondiale pour accélérer la mise en œuvre de l’enseignement à distance.

Nous le souhaitons tous, mais il nous faudra tenir compte de la réalité de toutes nos familles; je pense ici à tous les parents qui travaillent dans le milieu de la santé et qui ont été réquisitionnés pour contrer cette pandémie chez nous. Ce matin, vers 5 h, j’ai reçu un courriel sur le Pluriportail d’une maman qui me décrivait la réalité de sa famille. Les deux parents travaillent (même plus que d’habitude et avec une charge mentale sûrement plus grande), des enfants et le souci de devoir gérer l’école à la maison. Cette maman n’avait qu’une demande à me faire :   En ces temps difficiles, la réponse que j’aimerais recevoir de votre part est que vous me faites confiance après toutes ces années de preuve et de ne pas m’en faire avec le travail scolaire imposé.   Alors je me permets de vous répondre de ne pas vous en faire : nous allons avancer pas à pas, ensemble, et nous serons là pour soutenir les élèves et les parents. Comme je peux le voir avec tout le personnel du Collège, nous travaillons en équipe. Virtuellement, par téléphone, par bien des formes, mais en équipe et quelle richesse il en résulte. C’est en communauté que nous y arriverons.

D’autres parents s’inquiètent aussi de la fragilité financière de leur famille, de la longueur des fermetures des écoles, des paiements à faire, etc. Je n’ai pas encore de réponses. Mais nous suivons de près la situation et nous nous préparons à différents scénarios. Faisons-nous confiance afin de passer à travers.

Je vous laisse sur ces mots en vous demandant de bien saluer chacun de vos enfants, de ma part et de celles de tous les membres du personnel du Collège, et je pense particulièrement à tous les enfants qui devront se priver d’une fête d’anniversaire : je leur fais un câlin en pensée et de tout cœur.

Bonne fin de semaine à tous et à lundi,

Élisabeth Jourdain – directrice générale